Epagneul 2.jpg

L'ostéopathie peut se montrer utile tout au long de la vie du chien.

            Chez le chiot, elle se révèle particulièrement efficace pour corriger certaines anomalies physiques, comme un port de tête dévié ou une mobilité insuffisante de la colonne vertébrale.

Le corps du chiot est exposé à de nombreux traumatismes dès sa conception et pendant ces premières semaines de vie (position et développement in-uero, mise bas, bousculade avec des chiots de la même portée ou avec la mère…) qui sont à l’origine de diverses tensions musculo-squelettiques ou viscérales.

La libération de ces tensions avant la fin de la croissance va permettre que celle-ci soit la plus harmonieuse possible.

 

Les manipulations sur un chiot sont très douces, car son ossature n’est pas terminée et est donc particulièrement fragile.

 

Certaines races présentent une sensibilité accrue : défaut d’occlusion des mâchoires (prognathisme connu chez les Bouledogues et toutes les races au crâne court), vertèbres fragiles (races à dos allongé ou voussé comme les Teckels, Basset Hound, Bouledogues, Carlins…).

Les chiens de grande race ou race géante bénéficient tout particulièrement d’une vigilance accrue pour surveiller leurs articulations et soulager les douleurs de croissance.

 

L’ostéopathie permet donc de vérifier l’harmonie de la croissance et un traitement ostéopathique permet de libérer les tensions musculaires et les contraintes articulaires et tissulaires que le corps du chiot subit lors de sa croissance.

 

            Elle peut également s’avérer particulièrement bénéfique pour les chiens âgés. En effet, il est courant que des troubles chroniques corrélés à l’âge, comme l’ostéoporose ou l’arthrose du chien, affectent sa mobilité. Compte tenu de l’âge avancé de l'animal et de sa fragilité, les manipulations sont douces et adaptées.

 

            Certes, l'ostéopathie peut faire des miracles face à différents types de pathologiques plus ou moins handicapantes. Néanmoins, il convient de souligner que sa pratique a vocation à être avant tout préventive.

Ainsi, même si le chien se porte parfaitement bien, il est conseillé de prévoir une ou deux séances par an afin d’entretenir sa santé globale, de dénouer les tensions musculaires et de booster le système immunitaire.

Les séances canine préventive permettent aussi notamment d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique, de soulager les tissus et les organes, et de faciliter le drainage et l’élimination des toxines de l’organisme. Elles permettent d’agir sur la source des maux avant qu’ils ne s’installent et ne deviennent plus sérieux.

Plus largement, faire manipuler son chien régulièrement permet d’optimiser l’équilibre naturel de l’organisme en s’assurant de la mobilité des articulations et des tissus de l’organisme.

L’ostéopathie est particulièrement utile pour un chien souffrant de dysplasie de la hanche ou de dysplasie du coude, qui correspond à une dégénérescence de l’articulation de la hanche ou du coude.

En effet, elle intervient à plusieurs niveaux.

Dans un premier temps, la mobilité de l’ensemble de la colonne vertébrale est rétablie en levant les blocages rencontrés et en améliorant le drainage de l’arrière-train. La dégénérescence de l’articulation est ainsi ralentie.

Dans un second temps, l’ostéopathe va éliminer les tensions musculaires au niveau de la zone de  l'articulation, responsables de mauvais positionnements pouvant causer une usure prématurée de l’articulation.

Lorsque la dysplasie est récente, l’ostéopathie est donc une aide précieuse pour rétablir le fonctionnement articulaire. Lorsqu'elle est déjà avancée, elle permet d’améliorer le confort du chien malade.

 

Toutefois, si la pathologie diagnostiquée nécessite un traitement médical, chirurgical ou médicamenteux, l’ostéopathe oriente le propriétaire du chien vers le professionnel compétent. Cela ne l’empêche pas néanmoins d’effectuer un soin en vue d’améliorer le confort de vie du chien.

 

Lorsqu’une pathologie ou un désordre métabolique est présent, plusieurs séances d’ostéopathie peuvent être nécessaires pour pouvoir lever toutes les tensions, mémoires tissulaires et ainsi rééquilibrer le métabolisme de l’organisme.

York.jpg
Phara.jpg

Camille Haller
Ostéopathe Animalier
 
Mail : osteoanimalier@haller-camille.fr
Tel: 06 24 40 26 55